Budget fédéral

Aucune mesure particulière en faveur du logement social

Large reaction budget fed 2018

Les annonces en matière de logement dans le troisième budget fédéral du ministre des Finances, Bill Morneau, sont extrêmement modestes, constate la FECHIMM.

Ce nouveau budget, présenté lundi, ne comprend aucune mesure particulière en faveur du logement social que ce soit sur le plan du développement ou de l’entretien du bâti existant, à l’exception d’engagements en faveur des communautés autochtones vivant en dehors des milieux urbains.

En matière de logement, la principale mesure annoncée par le budget porte sur l’ajout de 447 M$ au budget de l’Initiative Financement de la construction de logements locatifs abordables qui offre des prêts à faible coût pour des périodes pouvant atteindre 10 ans.

Pour le reste, le gouvernement s’en tient à ce qui avait été annoncé dans ses deux premiers budgets : les principaux montants alloués commenceront à être déboursés à compter de 2019, qui sera une année électorale.

Ce budget représente donc une déception pour les 1,7 million de ménages éprouvant des besoins impérieux en matière de logement au Canada. Il ne répond pas davantage aux besoins des coopératives d’habitation en fin de convention qui doivent entreprendre d’importants travaux de rénovation pour assurer le maintien en bon état de leurs immeubles.

Étant donné les attentes soulevées par la Stratégie nationale sur le logement, lancée en novembre dernier, et la publication récente du rapport des consultations sur une prochaine stratégie de réduction de la pauvreté, qui fait du logement l’une des priorités d’intervention, la FECHIMM espérait un engagement plus important.

Égalité homme femme : une avenue saluée

La large place qu’accorde le budget fédéral à l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes est certes une bonne nouvelle pour la FECHIMM qui est engagée dans une démarche visant à briser les barrières systémiques que rencontrent les femmes au sein des coopératives d’habitation.

Le budget ne comprend toutefois aucune mesure particulière pour les femmes en matière de logement même si la Stratégie nationale sur le logement prévoit réserver 25% des interventions aux projets favorisant les femmes. Encore là, il semble qu’il faudra attendre 2019 pour que les engagements se matérialisent en nouveaux investissements.